Le service de lecture, de correction et de recommandation des manuscrits du CERCLECAD.

Depuis le 1er janvier 2014, le Cerclecad offre 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, un service de relecture, de correction et de recommandation des manuscrits pour leur publication dans des maisons d’édition internationales et prestigieuses. Ce service de relecture et de correction sera de plus en plus intensifié pour répondre à la tâche urgente de l’Afrodiction et de l’Afrographie en Afrique et dans les diasporas africaines du monde occidental. Les nouvelles technologies de la communication nous permettent de recevoir des manuscrits (mémoires de maîtrise, thèses de doctorat, essais, récits de vie, autobiographies, romans, rapports de stages, recueils de poèmes, contes, accompagnement dans le processus de recherche et de rédaction scientifique des résultats des recherches sur le terrain…) du monde entier et de fournir un travail rapide, impeccable et fulgurant. Les personnes qui veulent recourir à ce service peuvent contacter le CERCLECAD pour convenir des modalités pratiques de paiement et de contrat. Chaque demande est traitée de façon personnalisée selon le genre littéraire et les objectifs poursuivis par l’auteur. Nous ne commencerons à travailler que sur les travaux des personnes qui ont déjà avancé la moitié des frais. Nous organisons aussi des ateliers de rédaction et d’écriture « scientifique » pour ceux qui veulent écrire un article, un livre, leurs autobiographies, un roman. Les services sont facturés selon le genre littéraire du manuscrit et selon le membership au CERCLECAD. Les membres effectifs du Cerclecad bénéficient d’un tarif préférentiel.

« L’histoire du Congo et de l’Afrique s’écrira par des Congolais et des Africains »

Patrice Emery Lumumba, Martyr de l’indépendance du Congo).

Nous ne le dirons jamais assez ici au Cerclecad que c’est aux Africains eux-mêmes, par eux-mêmes et pour eux-mêmes, de s’engager dans le gigantesque chantier d’écriture et de lecture intelligente de leur histoire dans le processus de constitution planétaire (Afrique et ses nombreuses diasporas disséminées dans le monde) du substrat médiatico-sémiologique à partir duquel l’Afrique se projette avec dignité, éthique de la conviction, éthique de la responsabilité, fierté et acuité intellectuelle sur l’écran scientifique, médiatique et géopolitique de la mondialisation néolibérale.